Lourdes et pèlerinage géographique

Lourdes accueille chaque année 6 millions de pèlerins ou visiteurs venus du monde entier. Il s’agit du quatrième lieu de pèlerinage catholique en fréquentation de masse après le Vatican, la basilique Notre-Dame de Guadalupe de Mexico et le sanctuaire de Notre-Dame de Fátima. Ce sont principalement les malades et les invalides qui viennent se recueillir dans ce lieu.

Non loin de la ville de Pau, la ville se situe dans le département des Hautes-Pyrénées. Elle s’est bâtie autour d’un piton rocheux sur lequel a été construit le château et dans une cuvette glaciaire issue du creusement opéré par le glacier dit d’Argelès ou du gave de Pau.

Foyer de pèlerinage catholique depuis les apparitions de Lourdes en 1858

Les apparitions de Lourdes sont des apparitions mariales manifestées à une jeune fille âgée de quatorze ans, Bernadette Soubirous. Celle-ci prétendit avoir assisté à dix-huit apparitions d’une femme se présentant comme étant l’Immaculée Conception. Selon son récit, ces apparitions intervinrent pendant six mois, dont douze en l’espace d’une quinzaine de jours. Les déclarations de la jeune fille suscitèrent de vives polémiques et firent rapidement l’objet d’enquêtes et de contre-enquêtes.

Lourdes et l'art mosaïque

Sanctuaire Notre Dame de Lourdes

1- La Basilique de l’Immaculée Conception

Inaugurée en 1871, elle a été construite au-dessus de la crypte, première chapelle construite après les apparitions en 1866.
Construite dans le style ogival (le premier style gothique français), cette basilique est remarquable par ses vitraux qui retracent l’histoire de Marie.
En entrant, on découvre deux niveaux de vitraux :
– les hautes fenêtres racontent l’histoire du mystère de l’Immaculée Conception, du paradis terrestre au message de la grotte de Massabielle, située juste en dessous de cette basilique.
– Les chapelles latérales racontent l’histoire des apparitions de Lourdes jusqu’à la consécration de la basilique.
Certains vitraux du registre supérieur attireront votre attention : à gauche en entrant, le deuxième vitrail représente l’Arche de Noé. Comme l’Arche, la Vierge Marie s’est élevée au-dessus des flots du péché et a porté en son sein le Sauveur.
En avançant vers le chœur, vous découvrez trois vitraux remarquables :
– au centre, l’apothéose de l’Immaculée Conception en 1858 à Lourdes. Observez son
visage qui est celui d’une enfant de 14 ans, comme l’avait décrite Bernadette.
– à gauche, vous assistez à la rencontre de Ste-Anne et de Joachim (parents de Marie) :
la Vierge est couchée, la tête nimbée de 12 étoiles, le symbole de son Immaculée Conception.
– à droite, la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception le 8 décembre 1854.
Enfin, regardez sur votre droite le double vitrail sur lequel Louis XIII consacre la France à la Vierge Marie, le 15 août 1637, jour de l’Assomption.
En sortant de la basilique, empruntez la rampe de gauche pour admirer la vue sur la grotte et le Gave, avant de descendre par l’escalier central vers la seconde basilique.

Lourdes, la basilique de l'immaculée conception

2- La Basilique Notre-Dame du Rosaire

De style romano-byzantin, cette basilique est symbole d’œcuménisme. Inscrites autour d’une croix grecque, ses 15 chapelles glorifient les quinze mystères du Rosaire grâce à l’art de la mosaïque. Ces mosaïques, dont la restauration s’est achevée en 2005, sont considérées comme le chef d’œuvre du maître mosaïste incontesté du XIXème siècle, G.D Facchina qui a, entre autres, réalisé les fresques de l’Opéra Garnier de Paris.
Avancez jusqu’au transept (nef transversale qui forme une croix avec la nef principale) :
– à gauche, les cinq chapelles des Mystères Joyeux, dont la première représente l’Annonciation (à Lourdes, la Vierge attendra le 25 mars, jour de l’Annonciation, pour répondre à Bernadette : « Que soy era Immaculada Councepciou » confirmant ainsi le dogme proclamé en 1854.
On retrouve en haut, dans le voûtain de la chapelle, l’Arche de Noé.
Vous remarquerez, au bas de chaque chapelle, des bas-reliefs destinés aux malvoyants.
– Continuez votre visite par les cinq chapelles des Mystères Douloureux, dont celle du
Christ à la Croix, œuvre de l’Aragonais Felipe Maso.
– En rejoignant les chapelles des Mystères Glorieux, on contourne le nouvel autel, consacré le 25 mars 2012. Arrêtez-vous devant la quatrième chapelle qui représente l’Assomption.
Avant de quitter l’édifice par votre gauche, remarquez la grande mosaïque du Chœur (dévoilée le 15 août 1920) qui représente la Vierge accueillant les pèlerins. Son visage est également celui d’une enfant de 14 ans, comme l’avait décrite Bernadette.
En sortant sur l’Esplanade, retournez-vous pour admirer les mosaïques réalisées par le Père Rupnik (de nationalité slovène) et dévoilées le 8 décembre 2007 pour marquer l’ouverture de l’année du Jubilé. En 2008, Lourdes a fêté le 150ème anniversaire des apparitions. Elles représentent les Mystères Lumineux (ajoutés à la liturgie par le Pape Jean-Paul II). Vous pouvez voir les noces de Cana qui ornent les portes d’entrée de la Basilique.
A gauche, vous découvrirez la chapelle Notre-Dame de Guadalupe représentant l’apparition de la Vierge à Juan Diego en 1531 au Mexique et réalisée à Lourdes, en mosaïques vénitiennes recouvertes de feuilles d’or, au cours de l’année 2011. La Vierge Notre-Dame de Guadalupe est la patronne des mexicains et sa basilique est le monument catholique le plus visité au monde après le Vatican.
Depuis l’Esplanade, rejoignez maintenant l’entrée de la Basilique Saint-Pie X, appelée aussi Basilique souterraine, en passant à gauche du Centre d’Information.

Lourdes basilique du Rosaire

Infos pratiques

Pour aller plus loin :

  • Office de Tourisme : https://www.lourdes-infotourisme.com/web/FR/?langRedir=1
  • Infos sur le Sanctuaire : https://www.lourdes-france.org/

Leave a Response