Aujourd’hui on ne peut plus parler de phénomène de mode, mais de phénomène de masse tant la pratique du tatouage connait un véritable raz de marée, notamment chez les jeunes. Le tatouage traverse tous les tissus de notre société, de la classe populaire à celle plus huppée. En France c’est une personne sur dix, qui est tatouée.
À travers cette pratique on recherche désormais l’embellissement de soi ou encore de signer son corps. Ainsi on cherche à montrer la volonté de se l’approprier.

Cet engouement se perçoit à travers la multiplication des salons et autres conventions ou encore l’exhibition des tatouages de beaucoup de sportifs comme les nageurs aux Jeux Olympiques, ou encore les footballeurs et autres basketteurs.
Désormais les tatoueurs sont devenus de véritables artistes qui dessinent des œuvres stylisées et finement travaillées. L’art s’empare alors de cette pratique euphorisante pour parler d’Histoire mais aussi de l’histoire de chacun, car c’est à livre ouvert que l’on s’aperçoit du vécu de chacun, un véritable miroir chronologique que chaque personne stylise à sa façon.

 

l'art du tatouage

 

Pour ce reportage vidéo, nous vous présentons Roxane, alias « Pépée ». Après avoir cherché sa voie, dans des domaines plus variés les uns que les autres… Elle se tourne définitivement vers le tatouage en 2012, et décide de s’investir à fond pour mener à bien son projet. Elle a ouvert son salon « L’Antichambre » à Anglet. Son univers du dessin et son style très féminin se retrouvent parfaitement dans l’ambiance de son salon. Posé dans l’entrée, majestueux et imposant, un piano s’offre à nous prêt à nous jouer une mélodie sulfureuse et pleine de charme. Bien que l’on progresse à pas feutré dans la boutique, c’est une « Pépée » souriante et pleine d’entrain qui vient nous accueillir. Sa silhouette douce contraste parfaitement avec son imposante fresque murale remplie de dessins bien à elle, tous plus créatifs les uns que les autres. On y voit tantôt un gâteau sucré, puis des fleurs ornées d’inscriptions …

 

l'art du tatouage

 

Elle tatoue avec un trait bien à elle loin des clichés traditionnels. Ce qui se traduit par une majorité de clientèle féminine.
Sa particularité est qu’elle n’a jamais eu la chance de se former auprès d’autres tatoueurs, elle a appris en véritable autodidacte. Toutefois de très belles rencontres l’ont énormément apporté et inspiré, ce qui lui a permis d’arriver là ou elle est aujourd’hui.

A.V.

 

Tags : ArtTalents

Leave a Response